Blog Alphard

detection de fuites ingenieur alphard

Explication de la détection de fuites par dipôle

La méthode du dipôle est une méthode géoélectrique de détection de fuites (également connu comme « validation d’étanchéité de géomembrane »). C’est la méthode la plus couramment utilisée pour valider des géomembranes recouvertes, généralement juste après la mise en place du matériau de recouvrement, et elle est normalisé ASTM D7007.

C’est la méthode la plus couramment utilisée pour valider des géomembranes recouvertes.

La méthode géoélectrique du dipôle utilise la propriété d’isolation électrique de la géomembrane pour localiser des perforations. Un voltage de l’ordre de 550 V continu est directement injecté dans le matériau de recouvrement, puis une mise à la terre est placée à l’extérieur du site afin d’obliger le courant électrique à passer par d’éventuelles fuites dans la géomembrane, générant ainsi un champ électrique typique identifiable en surface par un technicien qualifié.

À propos de l'auteur
Carl Charpentier Alphard

Carl Charpentier est chargé de détection de fuites à Groupe Alphard. Une personnalité très connue dans l’industrie, il est l’autre de plusieurs articles sur le sujet et fait partie du comité ASTM D35 sur les géosynthétiques. Il a travaillé dans la détection de fuites depuis 2001.

- Carl Charpentier
Derniers articles